Punu

La finesse de leurs traits et le fait qu’ils représentent un idéal de beauté féminine ont rendu les masques Punu célèbres depuis longtemps.

Gabon Pounou

pounou du Gabon

Leur coiffe élaborée est le reflet de la mode des femmes Punu :

Même si ces coiffes varient selon les régions

Pounou du GabonMasque Pounou du Gabon

Contrairement à la stylisation habituelle dans l’art africain, les artistes Punu ont créé des oeuvres naturalistes, ce qui explique probablement pourquoi ils sont si célèbres en occident où le figuratif, au moins jusqu’à la Renaissance, a toujours prévalu sur la représentation symbolique.

Ce naturalisme pouvant aller jusqu’à représenter une personne agée, comme ci-dessous, avec un souci évident de ressemblance qui l’emporte sur le souci esthétique.

Pounou du Gabon

Les Pounou, originaires d’Angola, ont migré vers le Gabon au cours du XVIIIème siècle. Ils vivent dans des villages divisés en clans et en familles où la cohésion sociale est assurée par la société Moukouji, dont le rôle essentiel est de subjuguer les esprits malfaisants de la forêt. Lors des cérémonies liées à cette société, des masques apparaissent, souvent couverts de pigments blancs (couleur liée à la fois à la lumière, à la mort et à la lutte contre les maléfices)  rappelant leur fonction apotropaïque.

Les masques Punu, sensés représenter des visages d’ancêtres, sont portés, durant les funérailles, par les initiés de la société Moukouji, qui dansent perchés sur de hautes échasses, recouverts d’un costume de raphia.

Gabon

Certains masques Punu portent des scarifications sur les tempes, en forme de losange (9 petits losanges qui en forment un grand). Ils sont généralement associés à des ancêtres féminins mais pourraient aussi être la marque distinctive d’un sous-groupe méridionnal des Pounou ; on raconte aussi qu’ils pourraient symboliser les 9 provinces du Gabon, ce qui est peu plausible compte-tenu de l’origine des Punu ou qu’ils représenteraient l’Univers, avec les 4 points cardinaux entourant la Terre, « au centre du monde »…

Punu noir

Les masques noirs, qui possèdent les mêmes traits stylistiques que les masques blancs, étaient probablement dotés d’une fonction judiciaire : Il faut entendre par là que l’initié qui le portait était sensé avoir le pouvoir de découvrir les sorciers dans la foule qui assistait aux danses.

Partagez cet article :
  • Facebook
  • email
  • MySpace
  • Twitter
  • viadeo FR
  • Tumblr